top of page

Le microbiote, un organe méconnu à chouchouter

Dernière mise à jour : 6 août 2022

100 Billions de bactéries ! Jusqu'à deux kilos!

Mais quel est donc cet organe méconnu et pourtant si important qui héberge de charmantes créatures dans notre corps?

Saviez-vous que vos excréments contiennent plus de bactéries qu'il n'y a d'habitants sur terre?

Ces bébêtes qu'on a tendance à pourchasser sont-elles si méchantes?

D'où viennent-elles?


Le microbiote késako?


Anciennement appelé flore intestinale lorsqu'on pensait que les bactéries faisaient parti du règne végétal, le microbiote (du grec : "petit" et "vie") correspond à la population de microbes qui nous habitent. On parle souvent de microbiote intestinal car la majeur partie des bactéries est hébergée dans le système digestif qui leur fait office de garde-manger : un petit peu dans l'estomac pour celles qui aiment l'acidité, et beaucoup dans le colon pour les plus travailleuses. Les bactéries c'est 90% de la population intestinale!


Le microbiote, notre pharmacie interne


Bactéroides, Prevotella, Ruminococcus, voilà d'étranges noms pour qualifier les familles de bactéries qui composent le microbiote. En échange de nourriture elles vous offrent de l’énergie, dégrade vos toxines, synthétisent des vitamines (Biotine, Thiamine et j'en passe). Tout ce que votre corps ne digère pas elles s'en charge!


Environ 80 % de notre système immunitaire est localisé dans les intestins ! C'est énorme, si on extrapole un peu on pourrait dire que 80 % des maladies actuelles sont liées à une perturbation de ce microbiote. Encore cette fameuse loi de Paretto qui m'a poursuivi dans ma carrière d'agiliste:

"80 % des conséquences découlent d'environ 20 % des causes"

ça voudrait dire qu'en se concentrant sur les 20% (notre système digestif) on pourrait régler 80% des problèmes!!


Et si notre microbiote nous déterminait


C'est dès la naissance que la colonisation microbienne commence lors du trajet dans le vagin, puis sur la peau de maman puis avec le lait maternel magique puis avec l'alimentation, les bisous du chien... Si la naissance s'est faite par césarienne c'est un peu moins bien colonisé mais pas de panique ça peut se rectifier plus tard! La microbiote n'est mature qu'à l'age de 3 ans.

Avec tous ces facteurs génétiques et environnementaux autant dire qu'aucun être humain n'a le même microbiote.

En plus il bouge tout le temps, on le modifie avec nos habitudes et il nous modifie en retour. Vous êtes de mauvaise humeur? c'est peut être votre microbiote qui est fâché.


Les ennemis du fragile équilibre du microbiote


Des sources extérieures peuvent venir perturber l'équilibre du microbiote, faisant le lit d'une 'flore' pathogène où les mauvaises bactéries prennent le dessus sur les bonnes. Ce déséquilibre est appelé dysbiose.


Le sucre et les aliments transformés vont nourrir les mauvaises bactéries mais également les champignons de type candida albican naturellement présent dans les intestins mais pathogène lorsqu'il siège en excès, pouvant entrainer mycoses et autres problèmes dermatologiques.


Les métaux lourds présents dans la nourriture, les amalgames, ainsi que les additifs, pesticides peuvent venir perturber le microbiote.


Les antibiotiques et l'eau chlorée sont efficaces pour éliminer les mauvaises bactéries mais ont également la capacité de détruire les bonnes bactéries.


En perturbant la régulation de nombreux processus immunitaires, le stress chronique favorise l’inflammation dans les intestins.


À terme, cette perturbation de la flore bactérienne entraîne des modifications au niveau de la muqueuse intestinale qui a un rôle essentiel dans la fonction de barrière de notre intestin. Celle-ci devient hyperperméable (« leaky gut Syndrom »), laissant aussi bien passer les molécules indispensables au bon fonctionnement de l’organisme (vitamines, minéraux...), que les molécules étrangères et toxiques. Ces éléments sont reconnus par notre système immunitaire, dont l’emballement fait le lit de nombreuses maladies, notamment celles étant pourvues de mécanismes auto-immuns et inflammatoires.


Les amis du fragile équilibre du microbiote


Devant toutes ces attaques quotidiennes du microbiote, il existe heureusement des solutions pour ramener l'équilibre et réparer la muqueuse intestinale. On pourra citer notamment la l-glutamine, un puissant acide aminé qui permet de resserrer les jonctions ouvertes en cas d'hyper-perméabilité, et les probiotiques (souches microbiotiques, produits lacto-fermentés) qui vont enrichir le microbiote avec des bonnes bactéries pour contrebalancer le poids des mauvaises. Évidemment une bonne hygiène alimentaire, hypotoxique et avec de bonnes huiles (huile de lin, colza, chanvre) va permettre d'éviter de nourrir les mauvaises bactéries et va protéger la paroi intestinale.


De nouvelles techniques comme la fécalothérapie sont actuellement disponibles dans certaines régions pour aider les cas compliqués (maladies de Crohn, infection à Clostridium)


Je suis là pour vous aider à retrouver un microbiote en symbiose.



28 vues1 commentaire
Post: Blog2_Post
bottom of page